Table citoyenne : deux rencontres dédiées au financement politique

21 juin 2021

Ces dernières semaines, les membres de la Table citoyenne ont discuté de financement politique lors de deux rencontres d’une demi-journée. Un thème discuté pour la première fois autour de la table.

Pour l’occasion, Élections Québec a fait appel à deux experts sur les questions des partis politiques et du financement politique au Québec. M. Éric Montigny, professeur au Département de science politique de l’Université Laval et directeur scientifique de la Chaire de recherche sur la démocratie et les institutions parlementaires, et M. Simon Couture, chef d’équipe de la coordination en financement politique à Élections Québec, se sont adressés aux membres à tour de rôle. Leurs présentations ont éclairé les membres et les ont préparés aux ateliers de la deuxième rencontre dont l’objectif consistait à recueillir leurs avis sur différentes notions du financement politique.

Sommaire des avis et recommandations

Les avis et les recommandations des membres portant notamment sur le financement public, le financement populaire et les contributions politiques ont été nombreux pendant les ateliers.  En résumé, ces avis et recommandations sont :

  • Dans une réflexion sur le financement politique, une majorité de membres proposent de revoir les sources de financement public et populaire afin de favoriser un équilibre entre elles (entre 40 % et 60 %). Une minorité de membres proposent de maintenir les proportions actuelles (75 % de financement public et 25 % de financement populaire).
  • Évaluer les mécanismes de financement public pour qu’ils permettent l’émergence et la consolidation de nouvelles idées et de nouveaux partis politiques. Plusieurs membres proposent que les montants prévus pour l’allocation et pour l’appariement soient régressifs (les premiers votes et les premiers dollars de contribution pourraient entraîner de plus gros montants, qui diminueraient progressivement).
  • Évaluer la limite fixée pour les contributions en fonction des principes d’équité, d’accessibilité et de pluralité. Le montant autorisé ne devrait pas permettre de croire que les personnes versant une contribution peuvent s’attendre à un avantage en retour. La plupart des membres fixent cette limite entre 100 $ et 250 $, mais certains vont jusqu’à 500 $ (pour plusieurs partis politiques ou personnes candidates).

L’ensemble des avis et recommandations des membres permettront d’alimenter la réflexion du directeur général des élections en matière de financement politique.

Lisez le compte rendu abrégé de ces deux rencontres pour en savoir davantage sur les discussions qu’ont tenues les membres de la Table citoyenne.

Table citoyenne

La Table citoyenne est un espace de réflexions et de discussions qui vise à favoriser la participation citoyenne et à alimenter notre réflexion en matière électorale. Les membres, douze électrices et électeurs nommés pour un mandat de deux ans, nous donnent leur opinion, de façon impartiale et non partisane, sur des questions se rapportant au système électoral québécois, et ce, dans l’intérêt de la population québécoise.



Catégorie : DGE

Abonnez-vous à nos infolettres pour recevoir nos dernières actualités ou communiqués de presse par courriel.